Ensemble Vocal Alingavia de Langeais
Qui sommes nous ?
Le choeur
Notre chef
Alingavia ?
Repertoire 2017
Repertoire 2016
Repertoire 2015
Repertoire 2014
Repertoire 2013
Repertoire 2012
Repertoire 2011
Repertoire 2010
Repertoire 2009
Repertoire 2008
Repertoire 2007
Repertoire 2006
Repertoire 2004
Salon V&D
Mariage
Concert a la carte
Presse 2017
Radio
Presse 2016
Presse 2015
Presse 2014
Presse 2013
Presse 2012
Presse 2011
Presse 2010
Presse 2006-2009
Integrer le choeur
Contacts
Page choriste accueil

Alingavia ?

lingavia, devenu Langeais...


Saint Martin a édifié des églises dans des bourgs : Langeais, Saunay, Amboise, Ciran, Tournon, Candes, après avoir détruit les temples païens et baptisé les habitants.(Grégoire de Tours, Histoires X, 31.)



  


Sur la route de Saint Martin de Tours...

C'est un des plus anciens villages de Touraine, dont le nom apparaît sous la plume de Grégoire de Tours au 10è siècle, sous la forme Alingavia. Le village fut très tôt doté d'une église et d'un baptistère, puisque c'est saint Martin lui-même qui en ordonna la construction vers 380 : ce fut la première église rurale de la Touraine.

(Ref.: Le Centre Culturel Européen Saint Martin de Tours)



Nous avons trouvé une mouette...

Un rébus sur une pièce ancienne, le triens de Leodomare


Ce triens de Langeais est un des plus jolis spécimens de l'art mérovingien; c'est l'œuvre d'un ouvrier fort habile qui a laissé libre cours à son imagination et a produit plusieurs conceptions extrêmement originales. C'est un oiseau volant, et l'on pense fort judicieusement que l'artiste a voulu représenter une mouette éployée, pour faire une sorte de rébus sur le mot Alingavia (alœ gaviœ). L'animal figuré a la tête retournée et regarde en arrière; cette attitude a dû avoir sa signification mystique, et était consacrée déjà six siècles auparavant sur les produits de l'art gaulois.

(Ref.: Annuaire de la Société française de numismatique et d'archéologie)